Le 6ème TOUR DU MONDE a eu lieu le 6 juin

voici le compte rendu

La Fontaine aux religions
www.Lafontaineauxreligions.org

Compte rendu du 6ème TOUR DU MONDE – Dimanche 6 juin 2010
Sous le patronage de la Conférence Mondiale des religions pour la Paix
Et avec le soutien du CCFD
(Comité catholique contre la Faim et pour le Développement)
Un jour, un homme s’approcha d’une fontaine. Une femme puisait de l’eau. L’homme s’adressa à cette femme, une étrangère, et lui demanda de l’eau. Puis ils conversèrent et la femme comprit peu à peu qu’elle avait à faire à un Grand Prophète et que l’eau qu’il lui apportait était l’eau vive, celle qui désaltère pour toujours.
Le 6 juin dernier, nous nous sommes approchés de cette fontaine. Elle n’appartient à personne. Chacun peut s’y reposer, y puiser de l’eau, s’y ressourcer, y chercher et peut-être y trouver la paix. Car la paix est sans doute ce qui manque le plus à notre société et à chacun de nous.
La Fontaine aux religions a été heureuse de partager cette journée avec ses partenaires du Village des religions.
Nous tenons à remercier:
• les jeunes de COEXISTER, qui font un travail formidable,
• l’Association Cieux qui développe des dialogues entre communautés religieuses,
• Les Bâtisseuses de Paix qui font confiance aux femmes juives et musulmanes pour inventer un monde nouveau et ont proposé un sympathique Atelier de pâtisseries orientales,
• le groupe d’amitié islamo-chrétienne, qui multiplie les initiatives pour démontrer la réalité du dialogue entre chrétiens et musulmans,
• DHARM qui combat en faveur d’un humanisme authentique,
• Le Carrefour des mondes et des cultures qui soutient des projets israëlo-palestiniens,
• le CIMP, qui œuvre pour la paix,
• Aux 4 vents des religions qui, autour de la paix, travaille à un dialogue fructueux entre les trois monothéismes,
• l’IDAHO qui regroupe des catholiques, des protestants, des juifs et des musulmans dans des célébrations interreligieuses contre l’homophobie.
Le Village des religions s’est construit le matin, camp de tonnelles dressé boulevard de Belleville, à la sortie du métro Ménilmontant, avec nos partenaires au quotidien, groupes interreligieux des paroisses des 11ème et 19èmes arrondissement, centre protestant du Picoulet de la Mission populaire évangélique de France, Mosquée Omar.
Nous avons été accompagnés durant ce tour du monde par le groupe musical Assallam qui a chanté à diverses reprises des chants soufis.
Nous avons, de notre côté, installé le jeu des religions, comme il y a deux ans.
Nous avons aussi repris nos deux sketches sous forme de théâtre-Forum, l’un qui traite de la prière des musulmans dans la rue le vendredi après-midi, l’autre d’un problème de porte fermée ou ouverte le samedi, jour de shabbat. Cette année, ces théâtres-forum ont très bien fonctionné, avec bon nombre d’auditeurs et des personnes anonymes entrant dans le jeu mené de main de maître par Christine Duron, de la compagnie théâtrale Belombre. Cette prise de parole, sur l’espace public, sur des sujets sensibles, par des gens ordinaires, nous semble essentielle.
Nous avons aussi bénéficié de la présence d’Hervé-Elie Bokobza et de Khaled Roumo venus présenter leurs ouvrages, L’Autre image de l’étranger dans le judaïsme , pour le premier, Le Coran déchiffré selon l’amour pour le second. L’un et l’autre ont largement participé à notre fête. Philippe Leclercq, victime d’un contretemps, n’a pu se joindre à nous pour présenter Le Christ autrement.
Chaque partenaire a pu s’exprimer, donnant ainsi corps à la réalité – souvent méconnue – de la rencontre et du dialogue interreligieux.
Puis, vers 18H, le cortège de notre Marche interreligieuse est parti pour rejoindre la place de la République, puisque nous souhaitions montrer que le dialogue interreligieux trouve sa place naturelle dans le cadre des lois de la République et de la laïcité ; ballons de toutes les couleurs, foulards blancs autour du cou, pancartes tenues en main, notre cortège a cheminé tranquillement sous un beau soleil et est arrivé place de la République. Les ballons sont partis vers le ciel. Le Tour du Monde 2010 fermait ses portes.
*
Notre Tour du Monde fait partie de ces signaux faibles, c’est-à-dire de ces signes pionniers qui éclairent le futur. L’avenir appartient à celles et ceux qui sauront dialoguer autour de la fontaine, heureux de découvrir leurs ressemblances et de comprendre leurs différences, certains que la paix suppose le respect mutuel et que, si chacun détient un peu de la vérité, la vérité nous dépasse tous et nous invite à construire un monde plus uni, ensemble, autour de la fontaine.
Alors, nous saurons boire à cette eau vive qu’apporte chaque prophète.

Réseaux sociaux

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *